Airbus porte plainte contre X pour espionnage

(Airbus demande des explications à Berlin, qui l'aurait espionné pour la NSA © Maxppp)

Après les révélations de la presse allemande sur les pratiques du renseignement allemand, Airbus annonce ce jeudi qu’il porte plainte contre X pour espionnage. Il demande également des explications à Berlin qui l’aurait espionné pour le compte de la NSA.

Airbus attend les explications de Berlin. Ce jeudi,  le groupe aéronautique européen annonce qu’il porte plainte contre X pour espionnage. La semaine dernière, la presse allemande avait accusé le renseignement allemand de l’avoir espionné pour le compte de la NSA américaine.

Dans un courrier adressé à l’AFP, un porte-parole d’Airbus a assuré "ne pas vouloir participer aux spéculations sur les accusations ". Il s’est tout de même dit "inquiet, car il y avait des soupçons concrets d'espionnage industriel", que le groupe avait "demandé des informations au gouvernement fédéral " allemand.

 

L'hebdomadaire Der Spiegel a rapporté la semaine dernière que des responsables du BND avaient indirectement aidé la National Security Agency (NSA) américaine à espionner plusieurs cibles en Europe pendant plus de 10 ans. Le ministre de l'Intérieur allemand, Thomas de Maizière, un proche allié de la chancelière Angela Merkel, a nié mercredi avoir menti au Parlement à propos de la collaboration entre les services de renseignement allemands et américains.

La France espionnée ?

Selon la presse allemande, le BND a également aidé les services de renseignement américains à espionner les services de la présidence française, le ministère français des Affaires étrangères et la Commission européenne.

 

En France, plusieurs responsables politiques ont réclamé jeudi des excuses de l'Allemagne et une enquête dans ce dossier. De son côté, le président de l'exécutif européen, Jean-Claude Juncker, a déclaré lors d'une conférence de presse ignorer si des agents allemands étaient en activité à Bruxelles mais il a rappelé avoir proposé dans le passé que la Commission crée ses propres services secrets "car les agents sont partout". 

Vous êtes à nouveau en ligne