Affrontements dans les rues d'Athènes après le suicide d'un retraité

Francetv info

Le suicide d'un septuagénaire en pleine rue dans la capitale, mercredi, a suscité l'émoi des Grecs qui ont spontanément manifesté sur les lieux du drame.

Le suicide d'un septuagénaire, qui s'est tiré une balle dans la tête en pleine rue d'Athènes mercredi 4 avril, a suscité l'émoi des Grecs, qui ont spontanément manifesté sur les lieux du drame. Le pharmacien à la retraite, âgé de 77 ans, a mis fin à ses jours à quelques mètres du parlement grec, sur une pelouse de la place Syntagma, théâtre depuis deux ans des manifestations contre l'austérité draconienne imposée au pays. "Il est tragique qu'un de nos concitoyens ait mis fin à ses jours. Dans ces moments difficiles pour notre société, gouvernement et citoyens, nous devons soutenir les gens qui se trouvent dans la détresse", a indiqué le Premier ministre, Lucas Papademos, dans un communiqué.

Mobilisées via les réseaux sociaux, environ un millier de personnes ont afflué sur les lieux du drame en début de soirée. Au pied d'un cyprès, elles ont déposé des bouquets de marguerites ou d'anémones, des cierges et des dizaines de messages manuscrits appelant notamment "au soulèvement du peuple". "Soulevez-vous, son sort sera le sort de nous tous", "Que cette mort soit la dernière de citoyens innocents. J'espère que les prochaines victimes seront les politiciens traîtres", pouvait-on lire sur ces notes. 

Vous êtes à nouveau en ligne