A REVIVRE | L'Ukraine déjà dans l'après-Ianoukovitch

(Reuters)

Après une journée de samedi qui restera dans l'histoire de l'Ukraine, le Parlement a repris ses travaux ce dimanche matin. Il a nommé un président par intérim, Olexandre Tourtchinov, qui a jusqu'à mardi pour former un nouveau gouvernement. Dans le même temps des mandats d'arrêt ont été lancés contre des membres du précédent gouvernement. La chef de la diplomatie européenne Chaterine Ashton a annoncé qu'elle se rendrait à Kiev lundi.

21h10 : La Russie a annoncé qu'elle rappelait son ambassadeur en Ukraine afin de
mener des consultations sur "la dégradation de la situation " à
Kiev, au lendemain de la destitution du président Viktor
Ianoukovitch par le parlement.

20h20 : "L'Ukraine est en train de glisser dans le précipice, elle est au bord d'un
défaut de paiement
", a déclaré Olexandre Tourtchinov, dénonçant la gouvernance du
président déchu Viktor Ianoukovitch et de son Premier ministre Mykola Azarov
qui, selon lui, ont "ruiné le pays ".
 

19h41 : Le président par intérim Olexandre Tourtchinov appelle Moscou à respecter le choix européen de
l'Ukraine. évision.
"Nous sommes prêts à un dialogue avec la Russie, en développant nos
relations sur un pied d'égalité (...) et qui respecteront le choix européen de
l'Ukraine. J'espère que cette orientation sera confirmée à la présidentielle
"
fixée au 25 mai, a-t-il déclaré en soulignant que l'intégration européenne
était "une priorité " pour l'Ukraine.

18h43 : La haute représentante de la diplomatie
européenne, Catherine Ashton, se rendra à Kiev lundi, où elle entend discuter
des mesures à prendre pour mettre fin à la crise politique et pour stabiliser
l'économie du pays. Elle devrait rencontrer dans la capitale ukrainienne les "principaux
acteurs
" et "discuter du soutien de l'Union européenne à une solution durable à
la crise politique, ainsi que de mesures pour stabiliser la situation
économique
" du pays.

16h30 : Selon Susan Rice, proche conseillère de Barack Obama qui s'est exprimée dimanche sur la chaîne américaine NBC, une partition de l'Ukraine ou le
"retour de la violence " ne sont dans l'intérêt ni de l'Ukraine, ni de la
Russie, ni de l'UE ou des Etats-Unis 

16h14 : Angela Merkel et Vladimir Poutine se sont
entretenus au téléphone dimanche et ont convenu de la nécessité
de préserver "l'intégrité territoriale " de l'Ukraine.
"Ils ont souligné leur intérêt commun pour une Ukraine
stable - à la fois sur le plan économique et sur le plan
politique
", a déclaré Steffen Seibert, porte-parole de la chancelière allemande, dans un communiqué.
 

16h01 : L'Union européenne doit "accompagner la
transition démocratique
" en Ukraine, où "un très très fort espoir s'est levé ". C'est ce qu'a estimé dimanche à Pékin le chef de la diplomatie française Laurent Fabius, tout en appelant
au respect de l'unité territoriale du pays.
 

15h : selon son parti,**** Ioulia Timochenko n'est pas intéressée par le poste de Premier ministre

14h46 : le secrétaire général de l'Otan, Anders Fogh Rasmussen, se   "félicite du communiqué de l'armée ukrainienne indiquant qu'elle
n'interviendra d'aucune manière dans la crise politique. Il est important que cela continue à être le cas.
"

13h43 : libérée samedi, Ioulia
Timochenko, va rencontrer "très prochainement" la chancelière
allemande Angela Merkel avec qui elle a eu une conversation téléphonique.

13h28 : la Commission européenne se déclare prête à conclure un accord commercial avec l'Ukraine une fois que celle-ci se serait dotée d'un nouveau gouvernement.

13h04 : le président déchu Viktor Ianoukovitch
est lâché par son propre parti.  "L'Ukraine a été trahie, les Ukrainiens dressés les uns contre les autres ", a déclaré le Parti des régions, mettant en cause "la responsabilité de Ianoukovitch et de ses proches."

 

13h : la foule se presse ce dimanche matin encore place
Maïdan raconte Mathilde Lemaire. Mais il y a encore beaucoup de chagrin dans
les cœurs. La peur a disparu mais la détermination est intacte : "On ne
veut pas que la dictature revienne"
.

12h33 :  Interrogé sur la BBC sur l'éventualité de "l'envoi par les Russes de chars" en Ukraine, le ministre britannique des Affaires étrangères a assuré que "ça ne serait vraiment pas dans l'intérêt de la Russie de faire une chose pareille".

11h30 : le
Parlement vote la restitution à l'Etat du domaine secret de Viktor Ianoukovitch visité samedi par des milliers d'Ukrainiens.  

A LIRE AUSSI ►►► Reportage dans le domaine secret de Viktor Ianoukovitch 

11h27 : les députés ont jusqu'à mardi pour former un gouvernement d'union nationale

11h23   : le procureur général annonce que des mandats d'arrêts
ont été délivrés à l'encontre de
l'ex-ministre ukrainien des Revenus Oleksander Klimenko et de
l'ex-procureur général Viktor Pchonka.  Le nouveau ministre de l'Intérieur Arsen Avakov affirme lui que la police coopére avec la sécurité
de l'Etat et le parquet pour enquêter sur "les crimes
graves commis contre le peuple ukrainien, y compris par d'anciens
dirigeants de l'Etat". 

A LIRE AUSSI ►►► Que va faire Vladimir Poutine?

A LIRE AUSSI ►►► Journée historique pour l'Ukraine

Vous êtes à nouveau en ligne