A Londres, Hollande plaide pour une "Europe à plusieurs vitesses"

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Au cours de sa première visite officielle en Grande-Bretagne, François Hollande a estimé qu'il fallait concevoir "une Europe à plusieurs vitesses", après un entretien avec le Premier ministre David Cameron.

La Grande-Bretagne ne fait pas partie de la zone euro et "n'entend pas devenir membre de la zone euro " a indiqué François Hollande en visite à Londres mardi, à l'issue d'une rencontre avec le Premier ministre britannique. "La Grande-Bretagne n'entend pas empêcher, freiner, au contraire même, ce que doivent faire les pays de la zone euro, et la France, dans la zone euro, n'entend pas obliger qui que ce
soit à venir nous rejoindre
", a-t-il poursuivi depuis le 10 Downing Street.

"Donc nous devons concevoir l'Europe à plusieurs vitesses, chacun venant à son rythme, prenant ce qu'il veut dans l'Union, dans le respect des autres pays."

Pour clore sa première visite officielle en Grande-Bretagne, le président français a ensuite été invité à partager "une tasse de thé" au château de Windsor avec la reine Elizabeth II. Le chef de l'Etat et la reine se sont entretenus pendant trente minutes, sans témoins. Selon l'Elysée, "l'accueil de la reine a été extrêmement chaleureux, elle a affirmé avoir eu de bonnes relations avec les chefs d'Etat français successifs et s'est montrée très au fait de la politique française ".

Lors de sa visite, François Hollande a annoncé qu'il reviendrait dans la capitale britannique le 30 juillet, afin d'y rencontrer les athlètes français participant aux JO.

Vous êtes à nouveau en ligne