États-Unis : nouvelle polémique après la mort d'un homme noir abattu par la police

(Manifestants rendant hommage à Philando Castile à Falcon Heights dans le Minnesota © Sipany/SIPA)

La vidéo d'un Noir agonisant après avoir été abattu par un policier dans le Minnesota, est devenue virale ce jeudi sur la toile. Visionnée plus de trois millions de fois, elle choque une Amérique déjà endeuillée par une affaire semblable en Louisiane il y a deux jours.

Encore une polémique aux Etats-Unis, avec une nouvelle vidéo montrant un noir Américain tué par la police. Philando Castile, employé de cantine scolaire de 32 ans, a été abattu lors d’un contrôle routier dans le Minnesota. Assise à côté de lui, sa compagne a filmé son agonie pendant près de 10 minutes dans sa voiture. Mardi, un autre Afro-Américain avait été tué à Bâton-Rouge, à l’autre bout du pays. Ces morts posent une nouvelle fois la question des violences policières, mais aussi celle du port d’arme puisque les deux fois, les deux hommes étaient armés. 

Dès mercredi soir, une foule en colère s’est réunie devant la maison du gouverneur du Minnesota, pour protester contre la mort de Philando Castile, abattu par la police quelques heures plus tôt. Et sur Twitter, c’est le hashtag PhilandoCastile qui est devenu un point de ralliement national, comme l’avait été le hashtag AlstonSterling du nom de cet autre Noir abattu par la police en début de semaine.

 

 

 

Une vidéo vue des millions de fois

Si les débordements ont été évités jusqu’à présent, la tension reste vive aux Etats-Unis, d’autant que là aussi, les images viennent accentuer les faits.

La vidéo filmée par sa compagne assise à ses côtés dans la voiture, sa petite fille installée sur la plage arrière, a déjà été vue des millions de fois.

Selon son commentaire, Philando Castile s’apprêtait à présenter ses papiers, et avait prévenu qu’il était muni d’une arme à feu, pour laquelle il disposait d’un permis.

A LIRE AUSSI ►►► Louisiane : enquête fédérale après la mort d'un homme noir tué par des policiers blancs

Vous êtes à nouveau en ligne