Etats-Unis : le meurtrier de Trayvon Martin finalement acquitté

(Reuters)

Trayvon Martin, c'est ce jeune adolescent noir tué en février 2O12 et dont la mort avait relancé aux Etats-Unis la polémique sur les armes et le racisme. Son meurtrier risquait la prison à vie. Il a donc été libéré.

Les six femmes du jury ont délibéré plus de seize heures avant de retenir la légitime défense et de rejeter tous les chefs d'inculpation. "M. Zimmerman, j'ai signé le jugement qui confirme le verdict du jury. Votre caution vous sera rendue. Votre bracelet électronique va vous être retiré à la sortie de cette pièce. Et vous n'avez plus rien à voir avec cette cour ", a déclaré la juge Deborah Nelson.

George Zimmerman était accusé d'avoir poursuivi Trayvon Martin, 17 ans, qui n'était pas armé, dans une propriété à Sanford, en Floride. Et  d'avoir tiré sur lui durant une altercation.

"Si j'avais un fils, il ressemblerait à Trayvon"

Cette affaire avait été à l'origine de nombreuses manifestations aux Etats-Unis d'autant que la justice avait tardé à inculper l'auteur du coup de feu mortel. Même Barack Obama était intervenu : "Si j'avais un fils, il ressemblerait à Trayvon."

George Zimmerman a esquissé un sourire de soulagement alors que les membres de sa famille s'embrassaient. La famille de Trayvon Martin n'était pas présente. "Bien que mon coeur soit brisé, ma foi est intacte. Ensemble, nous pouvons faire en sorte que cela ne se reproduise pas" , a écrit son père Tracy Martin sur Twitter.

Dés vendredi, le Révérend Jesse Jackson, avait appelé au calme,  quel que soit le verdict : "Si Zimmerman est condamné, il ne doit pas y avoir de manifestations de joie inappropriées, parce qu'un jeune homme a perdu la vie. S'il n'est pas condamné, nous devrons éviter la violence parce qu'elle ne fait que conduire à davantage de tragédies."

Mais sur les réseaux sociaux, les réactions de colère sont déjà très nombreuses.