États-Unis : des petites annonces pour réadopter un enfant déjà adopté une première fois

France 2

Le phénomène est récent et tout à fait légal aux États-Unis. Une équipe de France 2 vous explique cette pratique plutôt en vogue.

Que faire quand l'adoption d'un enfant tant espérée ne se passe pas comme le couple l'avait rêvée ? Les États-Unis pratiquent de plus en plus, et en toute légalité, la réadoption. En quelques jours, la famille peut décider de donner l'enfant à un autre couple. Lors de sa première adoption, Sam avait un comportement apparemment violent. Ses premiers parents l'ont donc mis sur le marché dit de la réadoption.

Le nombre de réadoptions illimité

Des enfants adoptés qui changent de parents, il en existe des milliers aux États-Unis. Il n'y a cependant pas de décompte précis, car le phénomène est assez récent. Aux États-Unis, aucune loi fédérale n'interdit le transfert d'un enfant adoptif à une autre famille. Dans la plupart des cas, les démarches sont très simples. Sur internet, des agences spécialisées publient des petites annonces rédigées par des parents adoptifs qui veulent se séparer de leurs enfants.

Il suffirait d'un simple acte notarié entre les deux familles pour que le transfert soit conclu sans intervention des autorités publiques. Une fois que l'enfant a changé de maison, une agence agréée par les services sociaux vient vérifier que tout se passe bien. Cette pratique, qui reste exceptionnelle, n'est pas contestée par l'opinion américaine. Aux États-Unis, le nombre de réadoptions n'est pas limité. Jusqu'à sa majorité, un enfant peut donc changer plusieurs fois de famille adoptive.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne