VIDEO. L'Union européenne espionnée

L'ancien employé de la NSA Edward Snowden a déclenché un séisme diplomatique entre l'Europe et les Etats-Unis. Atterrés par ses nouvelles révélations, Français et Allemands interpellent Washington.

A chaque jour son lot de révélations sur l'ampleur du programme d'espionnage américain. L'ambassade de France à Washington aurait été placée sur écoute. A l'instar de 37 autres missions diplomatiques. Les informations récoltées sont tombées dans les grandes oreilles de la NSA, l'Agence américaine de renseignement, selon le quotidien britannique The Guardian. De son côté, le magazine allemand Der Spiegel révèle que les bureaux du Conseil européen à Bruxelles auraient été également espionnés. "Que ça cesse dans les meilleurs délais, j'allais dire immédiatement ", a exigé François Hollande.

A l'origine de ces révélations, l'ancien informaticien Edward Snowden. Recherché par son pays, il a demandé, lundi 1er juillet, l'asile politique à la Russie où il est bloqué en zone de transit.

Les autorités allemandes sont également indignées. L'Allemagne serait autant surveillée que la Chine par les Américains. "Nous disons clairement que l'écoute entre pays amis est inacceptable. (...) La guerre froide, c'est fini", a déclaré Steffen Seibert, le porte-parole du gouvernement allemand. Bruxelles, Paris et Berlin ont sommé Washington de s'expliquer. "J'ai demandé à mes équipes et à la NSA d'évaluer tout ce qui a été affirmé. Quand nous aurons une réponse, nous ferons en sorte de fournir toutes les informations voulues par les alliés", a promis le président Barack Obama, en visite officielle en Tanzanie.

Vous êtes à nouveau en ligne