La NSA collecte aussi les listes de contacts associées aux e-mails

Le général Keith Alexander, directeur de la National Security Agency (NSA), le 25 septembre 2013 lors d\'une intervention au sommet de la cybersécurité de Washington D.C. (Etats-Unis).
Le général Keith Alexander, directeur de la National Security Agency (NSA), le 25 septembre 2013 lors d'une intervention au sommet de la cybersécurité de Washington D.C. (Etats-Unis). (ALEX WONG / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

En une seule journée, l'agence peut intercepter près de 600 000 contacts, révèle le "Washington Post".

La NSA a peut-être l'adresse e-mail de votre tante Sophie et de vos anciens camarades de classe. De nouveaux documents mis au jour mardi 15 octobre par le Washington Post révèlent que l'agence de renseignements américaine a en sa possession des centaines de millions de listes de contacts, collectées dans le monde entier.

En une seule journée de 2012, la NSA a ainsi pu intercepter 444 743 listes de contacts courriels de comptes Yahoo!, 82 857 de comptes Facebook, 33 697 de comptes Gmail, et 22 881 d'autres fournisseurs internet, explique une présentation interne publiée par le journal américain. Cette collecte est faite hors du territoire des Etats-Unis mais concerne de nombreux Américains.

Ces listes contiennent davantage d'informations que des adresses e-mails car, dans ces fiches contacts, il y a aussi des numéros de téléphone, des adresses physiques, des informations économiques ou familiales, et parfois les premières lignes d'un message...