Espionnage américain : le fondateur de WikiLeaks Julian Assange promet de "nouveaux documents"

Le fondateur de WikiLeaks Julian Assange lors d\'une conférence de presse à l\'ambassade équatorienne de Londres (Royaume-Uni), le 18 août 2014.
Le fondateur de WikiLeaks Julian Assange lors d'une conférence de presse à l'ambassade équatorienne de Londres (Royaume-Uni), le 18 août 2014. (JOHN STILLWELL / POOL / AFP)

Julian Assange assure que les Etats-Unis s'intéressent de très près au secteur économique français, au micro de TF1, mercredi 24 juin.

Le fondateur de WikiLeaks Julian Assange promet de nouveaux documents, mercredi 24 juin, après les révélations sur des écoutes américaines. "D'autres informations vont sortir le moment venu", a-t-il indiqué au micro de TF1. "Et ce qui va sortir sera encore beaucoup plus important." Julian Assange n'a rien dit sur l'origine des documents, se contentant d'expliquer que les documents présentés étaient le fruit d'une enquête de trois mois, en partenariat avec "des partenaires français".

"Cela touche aussi les entreprises et l'emploi en France"

Au-delà des cibles politiques, Julian Assange estime que les Etats-Unis s'intéressent de très près au secteur économique. "Cela touche aussi les entreprises, l'emploi en France. Il y a une raison au chômage élevé en France : les Etats-Unis jouent à un sale jeu et tentent de marginaliser la compétitivité européenne." Selon Julian Assange, "le moment est venu pour la France de prendre les rênes, avec l'Allemagne, et de lancer une enquête parlementaire puis d'entamer des poursuites", car il existe "une menace pour la souveraineté de l'Europe et de la France."

Vous êtes à nouveau en ligne