Écoutes américaines : pas vraiment une surprise

France 3

L'espionnage perpétré par la NSA ne surprend pas tellement la France. France 3 se penche sur le sujet.

Les révélations d'écoutes américaines visant trois présidents français provoquent un tollé depuis hier, mardi 23 juin, dans l'Hexagone. Mais ce scandale est-il vraiment surprenant ?

En 2013, Edward Snowden révélait que la NSA espionnait plusieurs chefs d’État. Le téléphone portable d'Angela Merkel a par exemple été mis sur écoute. Mais l'espionnage n'est pas un acte ignoré.

"C'est une pratique courante mais ce n'est pas une pratique admise. Les Américains ont fait une grosse bêtise : ils se sont fait prendre", explique à France 3 François Heisbourg, de la Fondation pour la recherche stratégique.

Un double jeu ?

Selon WikiLeaks, l'espionnage des présidents français s'est arrêté en mai 2012. En est-on vraiment sûr ? Barack Obama a-t-il tenu ses engagements ? Car si la France doit oeuvrer avec la NSA (notamment dans la lutte contre les jihadistes), un double jeu de l'agence n'est pas à exclure.

Pour se prémunir de l'espionnage, une solution est le cryptage des données. Mais même cette mesure n'écarte pas le risque.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne