VIDEO. Derrière la bannière de Podemos, les Espagnols manifestent en masse contre l'austérité

EVN / REUTERS / FRANCETV INFO

Le parti de la gauche radicale, en tête des sondages pour les prochaines législatives, veut marcher dans les pas de Syriza, qui a pris le pouvoir en Grèce.

Des dizaines de milliers d'Espagnols ont investi les rues de Madrid, samedi 31 janvier, à l'appel du parti anti-austérité Podemos, qui espère suivre l'exemple parti de la gauche radicale Syriza en Grèce. Aux cris de "Oui, nous le pouvons!" et "Tic tac tic tac, c'est l'heure du changement", les manifestants ont rappelé au président du gouvernement conservateur Mariano Rajoy que les sondages donnent Podemos en tête des intentions de vote en vue des élections régionales en mai et législatives à la fin de l'année.

Ce rassemblement est le plus grand jamais organisé par le parti issu du mouvement des "Indignés", fondé il y a un an à peine. La marche intervient moins d'une semaine après la victoire dimanche du parti de gauche Syriza, dont les dirigeants ont régulièrement fait campagne aux côtés de ceux de Podemos.

Issus de deux des pays européens ayant vécu le plus durement la crise, avec encore plus d'un cinquième de leur population active au chômage, Podemos et Syriza partagent le même rejet de la "troïka", terme qui désigne la Banque centrale, la commission européenne, et le Fonds monétaire international. Selon eux il faut mettre fin à l'empire de la finance internationale qui oublie l'humain et poser la question d'une restructuration de la dette.

Présent à Madrid, Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche à la présidentielle de 2012 en France, a estimé que l'Europe était secouée "par un tremblement de terre politique".

Vous êtes à nouveau en ligne