VIDEO. Vote en faveur de l'indépendance de la Catalogne : "On n'est absolument pas sorti de la crise"

FRANCEINFO

Selon le directeur de la rédaction de Courrier International, Eric Chol, invité de franceinfo vendredi, Mariano Rajoy "joue beaucoup la carte de la fermeté".

Le Parlement catalan a adopté, vendredi 27 octobre, une résolution déclarant que la communauté autonome devient un "État indépendant prenant la forme d'une République". Une décision à laquelle Mariano Rajoy a riposté en destituant le président catalan Carles PuigdemontLe Premier ministre espagnol a également annoncé la dissolution du parlement de Barcelone, ainsi que la tenue d'élections en Catalogne le 21 décembre.

"Il va y avoir une campagne électorale sous énorme tension"

Une décision qui illustre, selon le directeur de la rédaction de Courrier International, Éric Chol, une volonté de fermeté de la part du gouvernement de Madrid. "Il joue beaucoup la carte de la fermeté. On va le voir avec la destitution de l'exécutif catalan". 

Il prend aussi un pari politique, un risque politique assez fort. Parce que dans deux mois, au moment de ces élections, on ne sait pas ce qui va sortir des urnes.

Éric Chol, directeur de la rédaction de Courrier International

à franceinfo

"En 2015, lors des dernières élections, il y a eu une majorité indépendantiste au parlement catalan. Est-ce que cette majorité va se maintenir ? Pendant ces deux mois, il va y avoir une campagne électorale sous énorme tension. On n'est absolument pas sorti de la crise ce soir."

Vous êtes à nouveau en ligne