VIDEO. Référendum en Catalogne : "Le roi ignore des millions de Catalans", estime le président séparatiste Carles Puigdemont

FRANCEINFO

Le président de l'exécutif régional a réagi, mercredi, à un discours prononcé la veille par Felipe VI, qui appelait Madrid à faire respecter l'ordre constitutionnel et à s'opposer aux partisans de l'indépendance de la Catalogne.

Au lendemain du discours historique du roi d'Espagne, Felipe VI, mardi, dans lequel il appelait Madrid à faire appliquer la constitution contre les velléités d'indépendances de la Catalogne, le président de cette région, Carles Puigdemont, lui a répondu par un autre discours, mercredi 4 octobre. Il a reproché au monarque d'avoir "délibérément ignoré" des millions de Catalans qui ont voté lors du référendum d'autodétermination.

"Le roi adopte le discours et les politiques du gouvernement Rajoy qui ont été catastrophiques pour la Catalogne et ignore délibérément des millions de Catalans qui ne pensent pas comme eux", a dit le président de cette région du nord-est de l'Espagne, à la télévision publique catalane.

Le mot "indépendance" absent de son discours

Carles Puigdemont a affirmé avoir reçu plusieurs offres de service de médiateurs pour régler son conflit avec Madrid. Mais il a accusé le gouvernement espagnol de n'en avoir accepté aucune.

Dans une charge aussi rare que cinglante, Felipe VI avait déclaré, mardi soir, que l'Etat devait "assurer l'ordre constitutionnel" face aux dirigeants catalans qui "prétendent déclarer illégalement l'indépendance".

Carles Puigdemont n'a prononcé à aucun moment le mot "indépendance" dans son discours. Mais la Catalogne pourrait proclamer son indépendance lundi, au cours d'une session parlementaire convoquée par les dirigeants séparatistes de la région, a déclaré mercredi à l'AFP une source au sein du gouvernement régional.

Vous êtes à nouveau en ligne