VIDEO. Catalogne : les manifestants indépendantistes maintiennent la pression sur les autorités espagnoles

Des milliers de Catalans étaient toujours rassemblés, vendredi, devant la Cour d'appel de Barcelone.

Le ministère espagnol de l'Intérieur a annoncé, vendredi, l'envoi de renforts de police en Catalogne pour assurer le maintien de l'ordre et empêcher la tenue du référendum d'autodétermination le 1er octobre. Cette décision ne semble pas empêcher les séparatistes Catalans de manifester. Ils étaient ainsi rassemblés, vendredi, devant la Cour d'appel de Barcelone. Ils réclament la libération des responsables catalans en garde à vue depuis deux jours.

A L'Hospitalet de Llobregat, non loin de Barcelone, des centaines de personnes se sont également massées contre des perquisitions demandées par le parquet espagnol dans un centre de courrier. Les étudiants occupent une partie de l'université de Barcelone, comme le relatent ces tweets.

Le ministère ne donne pas de chiffres. Mais selon les médias, 3 000 à 4 000 membres de la police et de la garde civile sont déjà déployés ou sont en train d'arriver dans la région autonome du nord-est de l'Espagne. L'exécutif régional (Generalitat), dont le président Carles Puigdemont a réaffirmé sa volonté d'organiser le référendum malgré l'opposition de Madrid, dispose de ses propres forces de police, les Mossos d'Esquadra, au nombre d'environ 17 000.

Vous êtes à nouveau en ligne