Référendum en Catalogne : une victime des violences policières raconte

FRANCE 3

La Catalogne est déchirée après le référendum sur l'indépendance qui s'est déroulé dans le chaos dimanche 1er octobre. Selon les séparatistes, le oui l'a emporté avec plus de 90% des voix.

Le dernier face à face avec les policiers de Jordi Meca date de dimanche alors qu'il faisait la queue pour voter devant une école. Ce retraité en garde un souvenir amer et des marques sur le corps. "Ils ont commencé à nous frapper, mais pas seulement avec leurs poings, mais aussi avec leurs matraques. Ils tiraient les cheveux. Ça, c'est le résultat de coups de genoux. J'ai paniqué, parce que ça m'a ramené au temps du franquisme", confie Jordi Meca.

90% des voix

Alors Jordi Meca ne s'est pas laissé abattre. il a installé un bureau plus loin, dans son quartier. Dans ces rues étroites de Barcelone, les couleurs des balcons s'opposent radicalement sur la question de l'indépendance. Le oui fait face au non et le scrutin fait débat. Les indépendantistes ont gagné le référendum avec 90% des voix. Ces prochains jours, le ton du gouvernement espagnol ne va pas s'adoucir. Le président Mariano Rajoy a promis à la Catalogne qu'il ferait tout pour empêcher une déclaration d'indépendance. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne