Référendum en Catalogne : la région en grève

En Catalogne, ce mardi 3 octobre, la colère des séparatistes prend une nouvelle ampleur avec une grève générale.

Des banderoles et des sifflets pour protester contre la violation de leurs droits. Ce mardi 3 octobre au matin, les indépendantistes catalans ont manifesté devant le siège du parti du Premier ministre, Mariano Rajoy. D'heure en heure, la grève générale gagne progressivement la Catalogne. Dans les transports en commun, notamment, où le service minimum est assuré. Les habitants de Barcelone s'adaptent.

Une fracture jusque dans le sport

Dans une ambiance pacifique et bon enfant, les indépendantistes restent déterminés et répondent à l'appel de nombreux syndicats. "Voter n'est pas illégal", pouvait-on lire sur certaines pancartes pendant les manifestations. Nombreux sont ceux qui dénoncent les violences policières survenues en marge du vote de dimanche 1er octobre. Une fracture qui gagne même le monde du sport. Hier, lors d'un entraînement de l'équipe nationale de football, le joueur catalan Gerard Piqué a été hué par le public en raison de son soutien au référendum.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne