Référendum en Catalogne : Barcelone et Madrid s’opposent

France 3

Dimanche 1er octobre le référendum interdit a bien eu lieu en Catalogne. Cela a donné un vote sous violence. Les séparatistes revendiquent malgré tout la victoire avec un "oui" à 90 % des voix ; Madrid riposte et annonce que le gouvernement fera tout ce que permet la loi pour empêcher une déclaration d’indépendance. 

À l’annonce des résultats du referendum, un chant indépendantiste s’élève au cœur de Barcelone. La victoire du "oui" à l’indépendance était attendue et elle est sans appel : c’est 90 % des votes exprimés. Immédiatement, Carles Puigdemont, le président du gouvernement catalan, annonce qu’il prépare une déclaration d’indépendance unilatérale : "Nous avons le droit de décider de notre avenir".

Des interventions policières ont dégénéré

Le président Mariano Rajoy, de son côté, est catégorique. Selon lui, ce vote n’a aucune valeur aux yeux du gouvernement espagnol : "Je dis aux Catalans que le cours à suivre pour débattre de leur demande politique ne pourra jamais venir d’une rupture avec la loi, mais d’un dialogue loyal dans lequel nous écoutons et prêtons attention à tous". Dimanche 1er octobre, le vote déclaré illégal a été perturbé par de nombreuses interventions policières. Certaines ont dégénéré. Les blessés se comptent par centaines ; ce matin, c’est cette violence qui fait la une des journaux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne