Législatives espagnoles : les socialistes en tête, percée historique de l’extrême droite

Franceinfo

Après les élections législatives espagnoles du dimanche 10 novembre, les socialistes sont en tête selon les résultats partiels. Mais l’extrême-droite confirme sa montée en puissance.

C’est une victoire en demi-teinte pour Pedro Sánchez. Son parti, le PSOE, est arrivé en tête des élections législatives qui se sont tenues dimanche 10 novembre en Espagne, mais il perd quelques sièges. Un succès mitigé donc pour le président du gouvernement sortant, après des années d’instabilité. Le Parti populaire (PP) arrive en seconde position. Mais aucun des deux n’obtient la majorité absolue au Parlement alors, pour gouverner, il va falloir négocier et former des alliances.

La nécessaire course aux alliances

L’extrême-droite, le parti ultranationaliste et anti-immigration Vox, a réussi un tour de force en doublant son nombre de députés. Depuis plusieurs années, l’Espagne est ingouvernable faute de majorité parlementaire. Appelés à voter pour la quatrième fois en 4 ans, les Espagnols n’en peuvent plus. La course aux alliances est désormais lancée en Espagne.

Vous êtes à nouveau en ligne