Indépendance de la Catalogne : Puigdemont joue la sécurité

FRANCE 2

Sophie Pérez est en direct de Barcelone où Carles Puigdemont a livré son discours tant attendu sur l'indépendance de la Catalogne. Un discours modéré qui déçoit les partisans d'une indépendance immédiate.

Le président séparatiste catalan a déclaré, mardi 10 octobre à Barcelone, que la Catalogne avait gagné le droit d'être un Etat indépendant. Il a ensuite proposé de "suspendre" les effets de cette indépendance, le temps de négocier avec Madrid. Sur place, Sophie Pérez nous livre son analyse. "Les Catalans attendaient ce discours avec impatience. Pas de déclaration unilatérale d'indépendance comme cela avait été envisagé pendant un moment : le président a choisi l'option la moins dure, c'est à dire une déclaration symbolique et une indépendance à effets reportés", explique-t-elle.

Les plus radicaux sont déçus

"Cela signifie, poursuit-elle, que Carles Puigdemont a entendu les pressions politiques et sociales extérieures, qu'il tend toujours la main à Madrid et qu'il attend toujours une médiation européenne. Les mots 'dialogue' et 'médiation' sont apparus fréquemment dans son discours. Indubitablement, cela signifie que ses soutiens les plus radicaux sont déçus par son discours. Dans les rangs des plus radicaux des séparatistes catalans circulent déjà des mots très forts comme celui de 'trahison' face à l'absence d'une déclaration d'indépendance immédiate."

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne