Espagne : la colère des indépendantistes ne faiblit pas

FRANCE 2

Dans la nuit de samedi 18 à samedi 19 octobre, Barcelone (Espagne) a été le théâtre d'une guérilla urbaine. La conséquence de la condamnation à de la prison ferme de plusieurs indépendantistes catalans.

Premiers accrochages avec les forces de l'ordre. Samedi 19 octobre dans l'après-midi, des heurts ont été observés dans les rues de Barcelone (Espagne), au lendemain d'une nuit de violences. Tous réclament l'organisation d'un nouveau vote sur l'indépendance de la Catalogne et la libération des dirigeants séparatistes condamnés à de la prison.

Plusieurs générations dans la rue

"Pour l'instant la situation est calme, mais la ville reste sous tension et les violences de la nuit dernière n'ont pas dissuadé les manifestants de redescendre aujourd'hui dans la rue. (...) Ce qui est nouveau ce soir, c'est qu'il n'y a pas que des jeunes radicaux dans la rue. On rencontre aussi des hommes et des femmes plus âgés", rapporte le journaliste Régis Nusbaum depuis Barcelone, samedi 19 octobre au soir. Ils disent comprendre la violence de certains et ne croient plus au dialogue avec le gouvernement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne