Espagne : l'ex-président catalan Carles Puigdemont interdit d'être candidat aux européennes

Le leader indépendantiste catalan Carles Puigdemont lors d\'une vidéo-conférence organisée le 11 avril 2019 à Barcelone (Espagne).
Le leader indépendantiste catalan Carles Puigdemont lors d'une vidéo-conférence organisée le 11 avril 2019 à Barcelone (Espagne). (PAU BARRENA / AFP)

Carles Puigdemont a quitté l'Espagne pour échapper à des poursuites judiciaires, et vit actuellement en Belgique.

La formation Ensemble pour la Catalogne a dénoncé une volonté des autorités de "réduire au silence" leur dirigeant. L'ex-président catalan Carles Puigdemont a été interdit de se présenter aux élections européennes du 26 mai par les autorités électorales espagnoles, a indiqué lundi 29 avril son parti indépendantiste. Une interdiction qui concerne également Toni Comin et Clara Ponsati, deux autres indépendantistes catalans en exil.

Principale figure de la tentative de sécession de la Catalogne en octobre 2017, Carles Puigdemont a quitté l'Espagne pour échapper à des poursuites judiciaires. Il vit actuellement en Belgique. Il avait été désigné tête de liste de son parti aux européennes.

Les conservateurs à l'origine du recours

"L'objectif est de faire entendre la voix de cette Catalogne qui veut être une république indépendante au cœur de l'institution qui représente les citoyens européens", avait récemment expliqué Carles Puigdemont.

Afin d'empêcher cette candidature, le Parti populaire (PP, conservateur) et les libéraux de Ciudadanos avaient présenté un recours devant les autorités électorales.

Sur Twitter, le dirigeant du PP, Pablo Casado, s'est dit "satisfait de la décision de la Commission électorale". Ce que Carles Puigdemont "doit faire c'est venir en Espagne et comparaître devant les tribunaux", a-t-il ajouté.

Le parti indépendantiste a lui annoncé qu'il "déploierait immédiatement toutes les actions juridiques dans l'Etat espagnol et en Europe pour défendre les droits des trois candidats".

Vous êtes à nouveau en ligne