Élections en Catalogne : quels enjeux au lendemain de la victoire indépendantiste ?

France 3

En duplex depuis Barcelone (Espagne), le journaliste Marc Dana fait le point sur la situation au lendemain des élections régionales en Catalogne, remportées par les indépendantistes.

Trois partis indépendantistes au Parlement, une majorité de sièges et un président destitué exilé en Belgique... À quoi doit-on s'attendre pour la suite ? "La question est de savoir si ces trois partis indépendantistes vont s'entendre pour désigner le président catalan, explique le journaliste Marc Dana, en duplex depuis Barcelone, en Espagne. Bien sûr, Carles Puigdemont considère qu'il a toute la légitimité pour cela, puisque son parti a été le premier parti parmi les indépendantistes, mais il est pris entre deux feux. Il est coincé entre cette volonté de dialoguer avec Madrid - encore il y a quelques minutes, il s'est dit prêt à rencontrer Mariano Rajoy, avec l'objectif sans doute de ne plus être poursuivi par la justice, de ne plus risquer l'incarcération et par conséquent de pouvoir revenir en Catalogne", ajoute-t-il.

Puigdemont doit rassembler, Rajoy impuissant

"Mais il a un deuxième défi, celui de convaincre la totalité des députés indépendantistes, et parmi eux, il y en a beaucoup qui ne l'entendent pas de cette oreille et qui souhaitent une déclaration unilatérale d'indépendance. Donc la tâche sera rude, on s'attend à de très longues négociations. Quoi qu'il arrive, cette stratégie du gouvernement central de Madrid de convoquer ces élections anticipées a été un échec : hier soir, avec un taux de participation record, Mariano Rajoy ne pourra qu'entendre cette victoire des indépendantistes", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne