DIRECT. Le gouvernement espagnol se réunira samedi pour lancer la suspension de l'autonomie de la Catalogne

Manifestation pour l\'indépendance de la Catalogne, à Barcelone, le 3 octobre 2017.
Manifestation pour l'indépendance de la Catalogne, à Barcelone, le 3 octobre 2017. (ALBERT LLOP / ANADOLU AGENCY)

Carles Puigdemont a jusqu'à 10 heures pour affirmer clairement s'il renonce à déclarer l'indépendance de sa région de 7,5 millions d'habitants. 

Le conseil des ministres espagnol se réunira en urgence, samedi 21 octobre, afin d'enclencher l'article 155 de la Constitution et ainsi suspendre l'autonomie de la Catalogne, a annoncé, jeudi 19 octobre, le porte-parole du gouvernement.

Dans une lettre adressée au Premier ministre, dans la matinée, le président indépendantiste catalan Carles Puigdemont avait réitéré sa demande de dialogue avec Mariano Rajoy et sa menace de déclarer l'indépendance.

"Sortir la tête haute". Carles Puigdemont a rencontré mercredi soir la direction de son parti, le PdeCat. Celle-ci l'a encouragé à déclarer l'indépendance en cas de refus de dialogue de Madrid. Le gouvernement espagnol de son côté laissait entendre sa disposition à accepter une solution qui permettrait au président séparatiste de sortir la tête haute du conflit, s'il renonçait à l'indépendance de sa région.

Une majorité de "oui". Les dirigeants catalans estiment que le référendum d'autodétermination qu'ils ont organisé le 1er octobre malgré l'interdiction de la justice leur donne un "mandat populaire" pour déclarer l'indépendance. Selon leurs chiffres, invérifiables, le "oui" l'a emporté à 90% avec 43% de participation. 

Deux indépendantistes arrêtés. La tension entre Madrid et les séparatistes s'est encore accrue depuis lundi soir, après le placement en détention de deux figures de l'indépendantisme, Jordi Sanchez et Jordi Cuixart, qui a entraîné d'importantes manifestations dans toute la Catalogne.

Vous êtes à nouveau en ligne