DIRECT. Indépendance de la Catalogne : Mariano Rajoy destitue le président catalan Carles Puigdemont et dissout le Parlement de Barcelone

Mariano Rajoy, le 27 octobre 2017, à Madrid. 
Mariano Rajoy, le 27 octobre 2017, à Madrid.  (OSCAR DEL POZO / AFP)

Le chef du gouvernement espagnol a pris la parole après une réunion extraordinaire avec son gouvernement.

Il regrette une "triste journée". Mariano Rajoy a annoncé la destitution de Carles Puigdemont, le président catalan, vendredi 27 octobre, quelques heures après la proclamation de l'indépendance de la région par le Parlement catalan. Le Premier ministre espagnol a aussi annoncé la dissolution du parlement de Barcelone, ainsi que la tenue d'élections en Catalogne le 21 décembre. Mariano Rajoy compte également saisir le Tribunal constitutionnel pour obtenir la nullité des mesures adoptées par le Parlement catalan.

Une procédure judiciaire pour "rébellion". Le parquet général d'Espagne a annoncé, de son côté, qu'il allait engager, la semaine prochaine, une procédure judiciaire contre le président catalan Carles Puigdemont pour "rébellion"

 Aucun pays n'a reconnu l'indépendance de la Catalogne, pour le moment. A l'inverse, de nombreux pays européens ont soutenu l'Espagne. Emmanuel Macron a déclaré son "plein soutien" à Mariano Rajoy. Londres, Berlin ainsi que Donald Tusk, le président du Conseil européen, ont affirmé qu'il ne reconnaissait pas d'autre gouvernement que celui de Madrid.


Le Parlement catalan vote l'indépendance. 
La résolution proclamant l'indépendance de la Catalogne a été adoptée avec 70 voix favorables, sur 135 députés. Majoritaires, les séparatistes étaient assurés de l'emporter. Les membres du Parti socialiste catalan, du Parti populaire et de Ciudadanos avaient quitté la séance en signe de protestation. Le vote s'est déroulé à bulletins secrets, ce qui peut compliquer d'éventuelles poursuites judiciaires contre les votants.

Vous êtes à nouveau en ligne