"Grève générale" des indépendantistes en Catalogne : scènes de chaos et affrontements dans les rues de Barcelone

Ce direct est terminé.

Des "marches de la liberté" parties de toute la région ont convergé, vendredi, dans Barcelone, pour une grande manifestation. 

Une manifestation monstre. Selon la police, 525 000 indépendantistes ont investi les rues de Barcelone, vendredi 18 octobre. Quatre jours après les condamnations, lundi, de neuf leaders séparatistes à de lourdes peines de prison, une journée de "grève générale" a été organisée en Catalogne, vendredi 18 octobre. Des "marches de la liberté" parties de toute la région ont convergé vers Barcelone pour une grande manifestation. Policiers et protestataires se font face dans une ambiance tendue. Suivez notre direct.

Sagrada Familia fermée, vols annulés, usine à l'arrêt... Dès la matinée, des cortèges énormes partis de plusieurs villes de la région ont pris la direction de Barcelone. En prévision des perturbations dans cette riche région industrielle, le constructeur automobile Seat a mis à l'arrêt son usine de Martorell, près de Barcelone. La célèbre basilique de la Sagrada Familia a dû fermer ses portes. 57 vols ont été annulés.

La frontière franco-espagnole bloquée. La frontière routière entre l'Espagne et la France a été "coupée dans les deux sens" sur l'autoroute AP7 par des manifestants indépendantistes catalans, selon le gouvernement espagnol. L'autoroute est coupée au niveau de La Jonquera, près de Gérone. La route nationale II (NII) est également coupée près de la frontière franco-espagnole.

Le Clasico reporté. Le match de foot Barça-Real, qui devait se jouer le 26 octobre au Camp Nou, a été reporté à une date ultérieure par la Fédération espagnole de football. Initialement, la Fédération avait proposé d'inverser le calendrier, faisant jouer ce premier match à Madrid puis celui de la seconde moitié de saison à Barcelone. Mais les deux clubs ont refusé cette solution.

De nouvelles tensions dans la nuit de jeudi à vendredi. Barcelone a vécu une nouvelle nuit de tensions. Des centaines de jeunes, criant "Indépendance", ont monté des barricades enflammées dans le centre de la ville et lancé des cocktails Molotov sur les forces de l'ordre, qui ont répliqué avec des balles en mousse.

Vous êtes à nouveau en ligne