Crise en Catalogne : Carles Puigdemont visé par un mandat d'arrêt

FRANCE 3

Un mandat d'arrêt doit être émis ce vendredi 3 novembre à l'encontre du président déchu du gouvernement catalan, Carles Puigdemont, réfugié à Bruxelles.

Dans les fourgons de la garde civile espagnole qui arrive, jeudi 2 novembre au soir, dans une prison de Madrid, huit membres du gouvernement catalan destitué. Ils viennent d'être placés en détention, inculpés de sédition, rébellion et détournement de fonds publics. Une première, en Espagne, depuis la fin du régime franquiste dans les années 70, qui a déclenché l'indignation à Barcelone.

D'anciens ministres considérés comme des prisonniers politiques

L'incarcération de ces élus a provoqué un concert de casseroles dans les rues de Barcelone. Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées pour demander la libération de ces anciens ministres régionaux considérés comme des prisonniers politiques. Depuis Bruxelles, où il s'est réfugié avec quatre de ses anciens ministres, le président catalan déchu, Carles Puigdemont a dénoncé, jeudi soir, ces incarcérations sur la télévision régionale catalane.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne