Crise catalane : Carles Puigdemont refuse de clarifier sa position

FRANCE 2

En direct de Barcelone (Espagne), Anne-Charlotte Hinet revient sur le dernier rebondissement en date dans la crise catalane.

Tous les regards étaient tournés ce lundi 16 octobre au matin vers l'Espagne. C'était la fin de l'ultimatum posé par Mariano Rajoy au président de la Catalogne pour clarifier sa position sur l'indépendance de la région. Carles Puigdemont ne répond pas clairement. Dans une lettre, il demande deux mois de plus pour négocier. "Il est très clair que Carles Puigdemont tente de nouveau de gagner du temps. Il joue la montre et il joue l'ambiguïté", analyse Anne-Charlotte Hinet, en direct de Barcelone (Espagne).

"Pris en tenaille"

"C'est la stratégie qu'il a adoptée depuis le début de cette crise. En fait, il est pris en tenaille entre d'un côté la frange la plus dure de sa coalition, qui le pousse à déclarer l'indépendance le plus tôt possible et de manière unilatérale, et puis de l'autre côté, une grande partie de l'opinion catalane, qui elle refuse une sécession forcée", détaille la journaliste de France 2.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne