Catalogne : le parquet demande la mise sous scellés des bureaux de vote

France 3

J-5 avant le référendum interdit en Espagne. Il est organisé par les dirigeants séparatistes de la Catalogne malgré le veto du gouvernement Rajoy. Le parquet de Catalogne a ordonné à la police la mise sous scellés des bureaux de vote potentiels avant samedi.

Des citoyens venus soutenir leurs forces de l'ordre. Envoyés en renfort en Catalogne, ces policiers vont tout faire pour empêcher la tenue du référendum sur l'indépendance qui doit se tenir dimanche. Avec leurs drapeaux, ces Espagnols s'opposent à un scrutin qu'ils jugent illégal. Envoi de renforts, arrestation de responsables politiques régionaux, traque des urnes, saisies de bulletins, depuis plusieurs jours, Madrid multiplie les opérations pour éviter coûte que coûte la tenue de ce référendum.

Mariano Rajoy cherche le soutien de ses alliés

Face au gouvernement, l'opposition farouche des Catalans qui continuent de manifester contre le coup de force de leurs dirigeants. "Je suis venue ici pour défendre notre état de droit. Et parce que nous avons le droit d'avoir notre mot à dire, le droit d'affirmer nos convictions", explique une manifestante. Malgré la pression de Madrid, le gouvernement de Catalogne tient à la tenue de ce référendum. De son côté, le chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy cherche le soutien de ses alliés. En visite à Washington, il appelle à la raison. À quatre jours du référendum, personne ne sait dans quelles conditions la consultation va se dérouler et si le bras de fer entre Madrid et Barcelone restera ou non pacifique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne