L'abdication du roi Juan Carlos vue par twitter

Tweet du journal El Pais donnant le texte de la déclaration d\'abdication de Juan Carlos
Tweet du journal El Pais donnant le texte de la déclaration d'abdication de Juan Carlos (El Pais/twitter)

L'annonce de l'abdication du roi Juan Carlos d'Espagne a bien sûr agité twitter. Le site de mini messages a même commencé à donner l'information avant qu'elle ne soit officielle. Twitter a ensuite permis de retracer la carrière du roi. Mais si les épisodes positifs sont rappelés, tous les twittos ne lui tressent pas une couronne.


Le site de la couronne d'Espagne a bien sur été dans les premiers à annoncer la décision du Roi. La «casa del Rey» a diffusé l'annonce officielle de l'abdication du Roi Juan Carlos par le site de la royauté espagnole.


Très vite, twitter a relayé des messages rappelant la carrière de Juan Carlos et notamment l'épisode qui a assis sa popularité en 1981. Pour les Espagnols, le roi Juan Carlos est alors devenu synonyme de démocratie, lorsqu'il avait, par son intervention, bloqué un début de coup d'Etat.


Mais très vite aussi, un autre son de cloche est apparu sur Twitter avec des messages sur les institutions espagnoles et la place de la monarchie. «On doit organiser un référendum. Nous ne sommes pas des sujets mais des citoyens. Il est temps que le peuple prenne la parole», affirme le mouvement Podemos (issu des Indignés) qui est arrivé troisième aux Européennes en Espagne.


Le thème de la République est présent dans les réactions. En témoigne ce message avec le drapeau de la République. Juan Carlos a abdiqué ! Vive la Troisième République Espagnole ! Au revoir la monarchie, et PLACE AU PEUPLE ! pic.twitter.com/Au60gsNcTJ


Tout le monde n'est pas républicain. Un royaliste rappelle le lignage des Bourbon en affichant le portrait du nouveau roi d'Espagne.


Un message rappelle que la France n'est pas étrangère à la monarchie espagnole. Juan Carlos est en effet un Bourbon comme l'était Louis XIV. 
«Rappelons que Juan Carlos est l'arrière arrière arrière arrière arrière arrière arrière arrière petit fils de Louis XIV, en ligne directe.»


Pas de portrait de roi sans Paris Match. Le magazine a envoyé un message avec le lien montrant la photo de Juan Carlos, son fils et nouveau roi, Felipe et la fille de celui-ci.


En France, l'Elysée a publié un message indiquant que François Hollande s'était entretenu avec Juan Carlos. 



D'autres messages sont plus durs. Certains mettent en cause la chasse à l'éléphant qui avait fait scandale en Espagne. 


Pour cette chasse, Juan Carlos avait perdu son poste de président du WWF (World Wide Found) rappelle un lecteur du Télégraph

— Ray Hindle (@RayHindle) 2 Juin 2014

Vous êtes à nouveau en ligne