Espagne : percée inédite de Podemos

France 3

Ada Colau et Manuela Carmena sont en passe de remporter les villes de Barcelone et de Madrid.

Est-ce la fin du bipartisme en Espagne ? Alors que les Espagnols se sont rendus aux urnes pour les élections municipales et régionales, dimanche 24 mai, les partis anti-libéraux sont désormais en mesure de gagner les deux principales villes du pays : Madrid et Barcelone.
 
Ada Colau, 41 ans, est le symbole du séisme électoral qui secoue le pays. Elle est aujourd’hui en passe de devenir la maire de Barcelone, devant la liste des nationalistes catalans. "Aujourd’hui nous sommes fiers de ce processus (…) C’est une révolution démocratique" s’est-elle réjouit.

"Le changement qui s’amorce en vaut la peine"

Candidate d'une liste de gauche soutenue par Podemos, elle est connue pour son combat pour le droit au logement des plus pauvres. Militante du mouvement des indignés, elle est arrêtée à de nombreuses reprises lors des occupations des banques complices.
 
Même exploit à Madrid où la gauche radicale marque une grande victoire. La ville, fief de la droite, est en passe d’être remportée par Manuela Carmena qui a mené la liste "Ahora Madrid". "Le changement qui s’amorce en vaut la peine", a-t-elle assurée hier
soir.
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne