Espagne : pas de majorité absolue après les législatives, un succès pour Podemos

FRANCE 3

Le parti populaire, mené par le Premier ministre, est arrivé en tête. Mais il ne peut diriger seul le pays, face aux socialistes, mais aussi à la gauche radicale et au centre-droit.

Ils l'ont crié toute la nuit dans Madrid : "Sí se puede", "oui, nous le pouvons". Avec 22% des voix, le mouvement citoyen Podemos devient la troisième force du pays suite aux législatives du 20 décembre en Espagne. Son leader Pablo Iglesias a été clair, la droite victorieuse mais minoritaire ne pourra pas compter sur eux.

Du changement à Madrid

Le succès de Podemos fait écho au mouvement des Indignés en 2011, installé sur la Puerta del Sol. Le parti a déjà fait son entrée à la mairie de Madrid, remportée en mai dernier, et y a déjà mis en œuvre son programme contre les expulsions des plus pauvres. "Il y a du changement parce qu'ils ont mis en place une médiation entre les banques et les familles surendettées, ce qui a empêché 200 expulsions de logements", rapporte Antigona, militante. Hier, Podemos a réussi à envoyer 69 députés au Parlement espagnol.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne