Espagne : le paysage politique recomposé

France 3

Les "Indignés" ont remporté les élections dans plusieurs villes majeures comme Madrid ou Barcelone où ils devraient gouverner.

La gauche radicale est arrivée en tête dans plusieurs villes espagnoles après les élections régionales et municipales du dimanche 24 mai. Un séisme politique dans un pays qui se caractérisait par son bipartisme. "Depuis plus de trente ans, on avait l’habitude en Espagne de voter soit pour les socialistes, soit pour le Parti Populaire. Ces deux formations ont perdu leur hégémonie hier", rapporte Henry de Laguérie, journaliste de France 3.

Programme radical des "Indignés"

 
"L’arrivée des "Indignés" implique de faire une autre politique, plus proche des gens. Ils arrivent avec des propositions radicales : geler les expulsions immobilières, contrôler le pouvoir des banques ou encore renationaliser certaines entreprises. Ce programme séduit tous ceux qui en Espagne ne profitent pas de la reprise économique, qui se fait sentir ces derniers mois. Ces résultats annoncent des élections législatives difficiles pour le pouvoir de Mariano Rajoy", conclut le journaliste. 
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne