Espagne : l'ancien roi Juan Carlos quitte le pays

C’est un coup de tonnerre pour la monarchie espagnole. Soupçonné de corruption et visé par une enquête de la Cour suprême, l’ancien roi Juan Carlos s’apprête à quitter le pays.  

Il est devenu indésirable en son propre pays, sur lequel il a régné pendant près de quarante ans. Soupçonné de corruption, l’ancien roi d’Espagne Juan Carlos s’exile, à l’âge de 82 ans. Dans une lettre à son fils et successeur Felipe, il s’explique : "Votre majesté, face à la répercussion publique que certains événements de ma vie privée engendrent, (…) je communique ma décision réfléchie de m’installer en dehors de l’Espagne."  

Les révélations s’enchaînent  

Voilà deux ans que Juan Carlos est dans la tourmente. Tout est parti des accusations d’une ancienne maitresse qui affirme que l'ex-roi aurait reçu des pots-de-vin dans une affaire de construction de train à grande vitesse en Arabie saoudite. Depuis, les révélations se multiplient et défraient la chronique en Espagne : compte en Suisse, blanchiment d’argent. Jusqu’à son abdication en 2014, Juan Carlos bénéficiait de l’immunité totale. La Cour suprême espagnole vient d’ouvrir une enquête pour tenter de le poursuivre pour des faits postérieurs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne