Espagne : Franco divise toujours

FRANCE 3

Le gouvernement espagnol souhaite exhumer la dépouille de Franco et transformer son mausolée en lieu de mémoire et réconciliation.

D’ici quelques mois, on ne devrait plus voir les nostalgiques de Franco effectuer le salut fasciste devant son mausolée et sur sa tombe. La dépouille du dictateur devrait bientôt être exhumée pour être transférée dans un cimetière de Madrid (Espagne). Depuis sa mort en 1975, la dépouille de Franco repose au Valle de los Caídos (Espagne), la "vallée de ceux qui sont tombés." Le mausolée est monumental, surmonté d’une gigantesque croix, à 50 kilomètres de la capitale espagnole. Ce complexe a été construit pas des milliers de prisonniers politiques. 27 000 franquistes et 10 000 républicains y sont aussi enterrés.

Transformer le mausolée en lieu de mémoire et de réconciliation

À Madrid, la décision du gouvernement est diversement appréciée. L’exhumation de Franco rouvre une blessure jamais vraiment refermée. Celle de la guerre civile, menée par le "Caudillo" contre la république espagnole, avec l’aide d’Hitler, et des 40 années de dictature qui ont suivi. Le gouvernement socialiste espagnol veut transformer le mausolée en un lieu de réconciliation et de mémoire, sur le modèle de ce qui a été fait dans certains camps d’extermination de l’Allemagne nazie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne