Madrid : "trois morts et un disparu" après la violente explosion qui a détruit un immeuble de la capitale espagnole

Plsuieurs étages d\'un immeuble ont été dévastés par une explosion, dans le centre de Madrid (Espagne), le 20 janvier 2021.
Plsuieurs étages d'un immeuble ont été dévastés par une explosion, dans le centre de Madrid (Espagne), le 20 janvier 2021. (GABRIEL BOUYS / AFP)

L'explosion, qui serait due à une fuite de gaz, a également fait un nombre indéterminé de blessés, a annoncé à la presse le maire de la capitale, José Luiz Martínez Almeida.

Une forte explosion due à une fuite de gaz s'est produite mercredi 20 janvier dans un immeuble au 98 de la rue de Tolède, en plein centre-ville de la capitale espagnole. Elle a fait au moins trois morts et plusieurs blessés. Selon la Télévision nationale espagnole (TVE), l'explosion, "très puissante", a détruit trois étages de l'immeuble, qui est situé près d'une résidence pour personnes âgées. Des occupants de cette résidence ont été évacués. 

L'explosion a fait trois morts. "Il y a trois morts et un disparu", a déclaré à la TVE le délégué du gouvernement central pour la région de Madrid, José Manuel Franco. Il n'a pas précisé le nombre des blessés, mais a ajouté que l'un d'entre eux était dans un état "grave".

 Une colonne de fumée a pu être observée dans le quartier du centre de la capitale espagnole où la détonation a retenti. Les pompiers et les services de secours se sont immédiatement rendus sur place et la police a bouclé la rue.

Une possible fuite de gaz. Des sources gouvernementales citées par la chaîne Sexta TV (lien en espagnol) ont déclaré qu'il s'agissait d'une explosion provoquée par une fuite de gaz. Une information par la suite confirmée par le maire de la capitale.

 L'immeuble appartenait à l'Eglise catholique. Il abritait des prêtres en résidence. Des repas y étaient servis pour les sans-abri, a déclaré un habitant du quartier. Selon un responsable du clergé, une personne est portée disparue. "Nous essayons de localiser un bénévole qui travaillait avec nous", a déclaré ce responsable à une chaîne de télévision locale.

Vous êtes à nouveau en ligne