Subirats : les habitants s'interrogent

FRANCE 2

Le dernier membre de la cellule terroriste encore en fuite a été abattu par la police espagnole à Subirats, près de Barcelone, lundi 21 août.

C'est sur ce petit chemin que la cavale du terroriste de Barcelone a pris fin. C'est ici qu'il a été abattu hier, lundi. Pourquoi Younès Abouyaaqoub était-il dans cette région agricole ? A-t-il improvisé sa fuite ou au contraire avait-il des complices ? Dans cette petite ville de 10 000 habitants, c'est la stupéfaction.

Cellule terroriste neutralisée

Après 96 heures de traque, la journée d'hier a été décisive. À 13h, le ministre de l'Intérieur espagnol brandit la photo de Younès Abouyaaqoub et fait appel à la vigilance des citoyens. À 15h30, deux personnes appellent la police. Elles affirment avoir vu le suspect près de la gare de San Sadurni d'Anoia, à 50 km de Barcelone. Très vite, la police locale passe la région au crible. À 17 h, Younès Abouyaaqoub est abattu par les policiers. Sa ceinture explosive était fausse. Selon les autorités, tous les membres actifs de la cellule terroriste sont désormais neutralisés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne