Attentats en Catalogne : trois des assaillants abattus à Cambrils ont été identifiés

Des policiers patrouillent après l\'attaque de Cambrils (Espagne), le 18 août 2017. 
Des policiers patrouillent après l'attaque de Cambrils (Espagne), le 18 août 2017.  (TJERK VAN DER MEULEN / DPA)

Les attaques terroristes à Barcelone et Cambrils, jeudi 17 août en Espagne, ont fait au moins 14 morts. Huit Français, dont quatre enfants, sont gravement blessés, a annoncé Jean-Yves Le Drian.

L'enquête sur les attentats en Catalogne progresse. La police catalane a annoncé, vendredi 18 août, que trois des cinq assaillants abattus à Cambrils ont été identifiés : il s'agit de trois Marocains, dont l'un, Moussa Oukabir, est le frère d'un homme arrêté jeudi après-midi après l'attaque de Barcelone. Au total, les enquêteurs estiment que douze personnes pourraient être impliquées : les cinq tuées à Cambrils, les quatre suspects arrêtés jeudi et vendredi, et trois personnes identifiées mais pas retrouvées, dont deux pourraient avoir été tuées dans une explosion à Alacanar la veille des attentats. 

Par ailleurs, la police espagnole a transmis à la France, dans le cadre de l'enquête, le signalement d'une Kangoo blanche, a appris franceinfo, sans que l'on sache quel est le lien entre ce véhicule et les attentats.

 Une seconde attaque à Cambrils. Des "terroristes présumés" ont foncé dans la foule sur la promenade de bord de mer de cette station balnéaire située à 120 km au sud de Barcelone. Six civils et un policier ont été blessés. Une femme espagnole a succombé à ses blessures vendredi. Les cinq assaillants, qui portaient des fausses ceintures d'explosifs, ont été tués.Trois d'entre eux ont été identifiés.

L'auteur de l'attentat de Barcelone toujours recherché. La police traque toujours le conducteur de la camionnette, qui a pris la fuite après l'attaque qui a fait 13 morts, et a été revendiquée par l'Etat islamique. Quatre suspects ont été arrêtés par la police à Ripoll et Alcanar, deux localités éloignées respectivement de 100 et 200 km de Barcelone. Mais il pourrait aussi être l'une des cinq assaillants tués à Cambrils.

Vingt-huit Français ont été blessés, dont huit "gravement", dans l'attentat de Barcelone, a annoncé le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, vendredi. Parmi les Français blessés, 18 sont hospitalisés. Quatre enfants font partie des blessés graves, a précisé Jean-Yves Le Drian. "Je le dis avec quelques précautions car toutes les dépouilles n'ont pas encore été identifiées par les autorités espagnoles, mais tout laisse à penser que ce chiffre sera définitif et qu'il n'y a pas de morts français à déplorer", a poursuivi le ministre. Une enquête antiterroriste a été ouverte à Paris, a annoncé le parquet.

 Une cérémonie d'hommage. Une minute de silence en hommage aux victimes des attentats en Catalogne a été observée à midi, à Barcelone. La cérémonie a lieu sur la place de Catalogne, en présence du roi d'Espagne Felipe VI et du Premier ministre, Mariano Rajoy. 

Vous êtes à nouveau en ligne