Vittel : quand l’eau vient à manquer

France 2

Autour de Vittel dans les Vosges, la bataille de l’eau fait rage entre industriels et habitants, note France 2, mercredi 23 septembre. 

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Dans les Vosges, l’eau est au coeur d’une polémique. "La population doit avoir la priorité, les Vittelois et les environs doivent bénéficier de l’eau, ce qui me semble naturel", indique une habitante de la région à France 2, mercredi 23 septembre. En toile de fond, le partage de l’eau entre les industriels et les particuliers. À Vittel, la nappe profonde qui alimente le réseau d’eau potable est surexploitée par les agriculteurs et les particuliers, mais aussi par le géant de l’agroalimentaire Nestlé Waters qui y puise une eau exportée en Allemagne. Or, ces prélèvements dépassent la capacité de recharge de la nappe. 

La raréfaction de l’eau

"Si on ne fait pas quelque chose, cette eau n’existera plus en 2040", indique Bernard Schmitt, membre du collectif Eau 88. Les associations ont récemment gagné une première bataille : l’abandon d’un projet qui favorisait les industriels et permettait à Nestlé d’embouteiller de l’eau profonde. Chaque jour, des milliers de litres d’eau sortent de ses usines vosgiennes. Le directeur de l’usine, Ronan Le Fanic, indique avoir baissé ses prélèvements dans la nappe des GTI de 38 % depuis 2010. Pour Marc Hoeltzel, directeur général de l’Agence de l’eau Rhin-Meuse, l’objectif est de "ramener cette eau de source à l’équilibre" en gagnant environ 1 million de mètres cubes d’ici 2027. Trop tard pour les associations. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne