Villes sans voitures : l'alternative des parkings relais

FRANCE 2

Si l'autopartage se cherche encore un modèle, une autre solution existe pour désengorger les villes : les parkings relais. Les collectivités veulent encourager les automobilistes à abandonner leurs véhicules dans de grandes aires loin des centres-ville. 

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Il est à peine 7h du matin, à 115 kilomètres de son lieu de travail situé à Paris, quand Philippe Sansi quitte son domicile. Sa voiture, il ne s'en sert pas pour rejoindre le centre de Paris. Un trajet qu'il juge beaucoup trop long à cause des bouchons. S'il conduit, c'est uniquement pour parcourir une dizaine de kilomètres et rejoindre ce parc relais. Un parking réservé aux abonnés des transports en commun idéalement situé à quelques mètres de la gare ferroviaire.

Une heure de moins qu'en voiture

Pour y rentrer, il faut valider sa carte de transport. Moyennant 25 euros par mois, les 420 abonnés sont absolument certains d'y trouver une place, ce qui n'était pas le cas avant l'ouverture en février dernier. Une fois sa voiture garée, Philippe n'a plus qu'à prendre son train pour une petite heure de trajet. Ainsi, il met 1h45 au total pour aller travailler. C'est une heure de moins que s'il devait tout faire en voiture. En Ile-de-France, les 56 parcs relais font le plein.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne