VIDEO. Greenpeace s'attaque à un cargo de bois supposé illégal

ERIC VALLET ET JOEL BOUCHON - FRANCE 3

Selon les défenseurs de la cause environnementale, une partie des 3 000 m3 de bois transportés par le navire provient de zones n'étant pas ouvertes à l'exploitation. 

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Des militants de Greenpeace ont bloqué, dimanche 22 juin au soir, un cargo battant pavillon britannique, en l'accusant d'importer du bois illégal du Congo. Mais le navire a finalement pu accoster lundi en fin de matinée au port de La Rochelle (Charente-Maritime).

Dimanche en début de soirée, les défenseurs de la cause environnementale ont approché le cargo dans l'avant-port, à environ 9 km du port, et peint "bois illégal" en grandes lettres blanches sur ses flancs. Lorsque des militants de Greenpeace embarqués sur trois canots pneumatiques ont plongé dans le bassin du port de commerce rochelais de La Pallice pour l'empêcher d'accoster, le cargo a dû rebrousser chemin et partir mouiller au large.

"Bois illégal, France laxiste"

Lundi dans la matinée, vêtus de combinaisons vertes et portant un casque de protection blanc, des militants se sont postés sur les grues de déchargement à l'endroit où le cargo avait accosté, bloquant temporairement le déchargement. Ils ont déployé une large banderole où l'on pouvait lire "bois illégal, France laxiste".

Selon Greenpeace, une partie des 3 000 m3 de bois transporté par le cargo est du bois illégal, coupé dans des zones n'étant pas ouvertes à l'exploitation. Fin mai, dans ce même port, des militants de l'ONG étaient déjà intervenus pour symboliquement "mettre sous scellés" du bois importé du Brésil et du Congo, afin de dénoncer "l'inaction" de la France contre l'importation de bois illégal.

Vous êtes à nouveau en ligne