La menace de marée noire sur la Riviera italienne et la Côte d'Azur écartée

Une nappe de pétrole menace les côtes italiennes, près de Gênes, ainsi que la Côté d\'Azur, le 23 avril 2016.
Une nappe de pétrole menace les côtes italiennes, près de Gênes, ainsi que la Côté d'Azur, le 23 avril 2016. (GOOGLE MAPS)

La nappe de pétrole apparue au large de la Riviera italienne s'était en grande partie dissoute, dimanche.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La nappe de pétrole apparue au large de Gênes s'est en grande partie dissoute et ne pose plus de risques pour les côtes italiennes et françaises, ont annoncé les responsables de l'opération de nettoyage, dimanche 24 avril. La nappe de 2 kilomètres de long et 500 mètres de large, qui faisait craindre une marée noire, s'est en grande partie dispersée sous l'effet de pluies intenses.

"Une situation délicate mais sous contrôle"

Le pétrole provient vraisemblablement d'une raffinerie au nord de Gênes. De grandes quantités de brut se sont déversées dans un torrent voisin lors de la fuite d'un oléoduc, le week-end précédent. Les secours sont vite parvenus à construire une digue provisoire pour empêcher le pétrole de se répandre. Elles avaient entamé des opérations de pompage, jusqu'à ce que les fortes pluies détruisent la digue dans la nuit du vendredi 22 au samedi 23 avril.

La nappe qui s'est échappée se déplaçait lentement vers l'ouest du port de Gênes, samedi, faisant redouter une pollution sur des plages de la zone frontalière entre Italie et France. Les fuites en mer Méditerrannée ont toutefois été maîtrisées. "La situation est délicate mais sous contrôle", a affirmé le ministre italien des Transports et des Infrastructure.

Vous êtes à nouveau en ligne