Un projet de loi pour mieux protéger la biodiversité

(Cette grenouille verte ((Pelophylax) était notamment menacée par le barrage de Sivens © Kalousek Rostislav/AP/SIPA)

Les députés commencent ce lundi à examiner un projet de loi qui prévoit notamment la création d'une Agence française pour la biodiversité. Le gouvernement veut montrer qu’il se préoccupe aussi des espèces vivantes.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Le dossier de Sivens a montré qu’entre un projet de construction de barrage et la préservation de l’environnement le débat peut être houleux. La mesure phare de cette loi, c’est donc la création d’une Agence nationale de la biodiversité, une sorte de bras armé d’expertises et de conseils pour éviter, réduire ou compenser la destruction de la biodiversité lorsque des élus décident d’autoriser ou non la construction d’une route, d’un lotissement ou d’un barrage par exemple. Ce principe existe déjà dans le droit français, mais il est peu ou mal respecté.

Les ONG face au lobby de la chasse

Cette agence sera formée par le regroupement de quatre établissements publics existants comme l’Onema, l’office national de l’eau et des milieux aquatiques. Mais pas question d’y intégrer le puissant Office national de la chasse et de la faune sauvage créé en 1972, qui compte 1800 agents et a une grande connaissance des milieux sauvages. Les ONG y voient le lobby de la chasse qui veut garder la main sur les missions de l’office.

Ségolène Royal propose de régler la question avec une convention et des travaux en commun. Ajouter à cela quelques amendements de députés écologistes pour interdire la chasse le dimanche et ce débat sur une loi plutôt technique pourrait bien déterrer la hache de guerre entre les chasseurs et les amis des animaux dans l’hémicycle.

"Cette loi sur la biodiversité, c'est une chance pour la France, une responsabilité vis à vis des générations futures" (Allain Bougrain-Dubourg, president de la LPO)
--'--
--'--
 

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne