Transports : l'hydrogène, une alternative vraiment écologique ?

France 3

La première ligne de bus 100% hydrogène sera inaugurée vendredi 21 juin dans le Nord-Pas-de-Calais. Déjà présent dans les voitures, cet élément chimique représente-t-il vraiment une filière propre ?

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Voici une station-service non polluante. À Grenoble (Isère), les pompes à essence sont remplacées par de l'hydrogène. Quelques minutes sont nécessaires pour réaliser le plein et parcourir des centaines de kilomètres. "Vous n'émettez pas de CO2. Vous ne consommez donc pas de carburant. Vous ne pouvez pas imaginer le silence", se félicite un livreur grenoblois en pleine tournée à bord de son automobile.

L'hydrogène, un produit des énergies fossiles

Symbio, constructeur des piles à hydrogène, vient d’être racheté par le groupe Michelin. Preuve que l'hydrogène représente une énergie du futur pour les grandes entreprises du secteur automobile. Les émissions de gaz par le pot d'échappement sont remplacées par le rejet d'une petite flaque d'eau. Pourtant, 95% de l'hydrogène est issu des énergies fossiles que sont le gaz et le pétrole. Mais il peut également être produit à partir de l'électricité des énergies renouvelables pour un hydrogène propre et écologique. 1 000 véhicules rouleront à l'hydrogène vert d'ici 2023.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne