Trois nouveaux puits de pétrole bientôt forés dans le golfe du Mexique

Plateforme pétrolière de la compagnie Seadrill en cours de construction à Singapour, en 2009.
Plateforme pétrolière de la compagnie Seadrill en cours de construction à Singapour, en 2009. (ALPHONSUS CHERN / AFP)

ETATS-UNIS - Le groupe n'a pas précisé le nom de la compagnie pétrolière avec qui l'accord a été trouvé.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Une étape supplémentaire est franchie. Le groupe de forages pétroliers offshore Seadrill a annoncé, mercredi 25 juillet, avoir conclu un accord d'une valeur potentielle de 4 milliards de dollars (3,3 milliards d'euros) avec une "importante compagnie pétrolière" en vue de lui louer trois unités de forage. Le contrat prévoit la fourniture pour une durée de 19 ans de navires ou de plateformes de forage qui seront mis en œuvre dans le golfe du Mexique, au large de la Louisiane (Etats-Unis). C'est dans ce golfe qu'avait eu lieu une gigantesque marée noire en 2010, responsable de la mort de 11 personnes.

Ce contrat porte sur les navires West Auriga et West Vela, tous deux en cours de construction en Corée du Sud, et d'une troisième unité déjà en exploitation dans la flotte de Seadrill. Construits par les chantiers Samsung, les deux nouveaux navires doivent être livrés début 2013 et seront directement envoyés vers le golfe du Mexique, où ils débuteront leurs opérations en septembre et décembre de la même année.

Contrôlé par le milliardaire d'origine norvégienne John Fredriksen, Seadrill est un groupe immatriculé aux Bermudes, mais coté à la Bourse d'Oslo (Norvège). Portée par cette nouvelle, l'action Seadrill a pris près de 5% à la Bourse d'Oslo mercredi en milieu de matinée, sur un marché en hausse de 0,64% au même moment.

Vous êtes à nouveau en ligne