Pesticides : le maire de Langouët face à la justice

France 2

Daniel Cueff, maire de Langouet, en Ille-et-Vilaine, a déclaré sa commune antipesticides. Mais en a-t-il le droit ? Il était convoqué au tribunal de Rennes, jeudi 22 août au matin, pour avoir interdit l'usage de produits phytosanitaires à moins de 150 m de toute habitation.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Daniel Cueff, le maire de Langouet (Ille-et-Vilaine), se présente devant le tribunal de Rennes sous les acclamations de la foule, jeudi 22 août. Plusieurs centaines de personnes sont venues le soutenir dans son combat contre les pesticides. La préfecture lui reproche d'avoir outrepassé ses droits en interdisant les pesticides à moins de 150 m des habitations. Sur place, certains agriculteurs craignent de perdre jusqu'à un tiers de leur récolte.

Des arguments "éthiques et juridiques"

Mais le maire dénonce l'incapacité de l'État à protéger la santé des habitants. À sa sortie du tribunal, il se montre optimiste, indiquant que 20 autres maires de France avaient pris le même arrêté antipesticides. "Nous sommes confiants. Nous avons défendu des arguments éthiques et juridiques [...] mais force est de constater que nous sommes devant une préfecture qui n'a pas beaucoup d'arguments", a-t-il expliqué. Cet arrêté sera-t-il suspendu ? Le tribunal rendra sa décision la semaine prochaine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne