Pesticides : il faudra respecter des distances par rapport aux habitations dès janvier 2020

France 3

L'épandage des pesticides sera interdit selon les cultures à moins de 5 ou 10 m des habitations à compter du 1er janvier 2020.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

À Sabonnères (Haute-Garonne), Jean-François Lamassé, agriculteur membre de la FDSEA, un mètre à la main, fait ses calculs. Avec l'entrée en vigueur de l'interdiction d'épandre des pesticides à moins de 5 ou 10 m des habitations, il va perdre une partie de ses parcelles. "Aujourd'hui, l'agriculture est en très mauvaise posture, donc si on commence en plus à nous enlever plus de 10 mètres autour des champs, même 5, même 3 même 1 ça nous fait un manque à gagner", explique-t-il.

"La France se dote d'un cadre national"

La distance retenue pour les cultures basses, comme les céréales et les cultures, sera de 5 m. Elle atteindra 10 m dans les cas des vignes ou des cultures arboricoles. Pour les produits dangereux, quelle que soit la culture, la distance passera à 20 m. Ces distances pourront être réduites à 3 m si les agriculteurs s'équipent de nouveaux outils d'épandage, plus précis. Selon Jean-François Lamassé, le matériel existant suffit. Pour Élisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, "avec ce dispositif, la France se dote d'un cadre national pour la protection des riverains et devient un des premiers pays européens à instaurer de telles mesures".  

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne