Glyphosate : 1,3 million d'Européens ont signé une pétition contre l'herbicide

Le glyphosate est notamment commercialisé par Monsanto sous la marque \"Roundup\".
Le glyphosate est notamment commercialisé par Monsanto sous la marque "Roundup". (MAXPPP)

L'ONG a présenté la pétition à deux responsables européens, à deux jours d'un vote fatidique sur l'interdiction du glyphosate.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

L'ONG environnementale Greenpeace a fait entendre à Bruxelles, lundi 23 octobre, la voix des 1,3 million de signataires d'une pétition demandant l'interdiction du glyphosate. Cet herbicide, largement répandu, est accusé par certains d'être cancérogène.

Greenpeace a rencontré le commissaire à la Santé, Vytenis Andriukaitis, et le vice-président de l'exécutif européen, Frans Timmermans, pour leur présenter la pétition. Ce rendez-vous a eu lieu deux jours avant une réunion de représentants des 28 Etats membres de l'Union européenne qui devront voter sur un renouvellement pour dix années supplémentaires de la licence d'utilisation du glyphosate.

"C'est une honte !"

A l'issue de l'entretien, le directeur pour l'Europe de Greenpeace, Jorgo Riss, a accusé la Commission européenne de "privilégier les intérêts à court terme des entreprises chimiques à la santé des gens et à l'environnement". Bruxelles "n'a pas agi pour répondre aux inquiétudes de scientifiques indépendants, de parlementaires et de plus d'un million d'Européens, a-t-il lancé. C'est une honte !"

A ce stade, on ignore si cette proposition bénéficiera d'un soutien suffisant des pays de l'UE. La France, l'Italie, l'Autriche et le Luxembourg ont prévu de voter contre le renouvellement de la licence. D'autres, comme l'Allemagne, devraient s'abstenir, selon Greenpeace.

Vous êtes à nouveau en ligne