Pesticides : une maire les bannit de sa commune contre l'avis de l'État

FRANCE 2

La maire du Perray-en-Yvelines a publié un arrêté pour éradiquer les pesticides de sa commune. Une décision qui suscite la colère du monde agricole. L'État demande à l'élue de revenir sur cette législation jugée illégale.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Paulette Deschamps ne veut plus de pesticides dans sa commune du Perray-en-Yvelines (Yvelines). En avril dernier, la maire découvre des hectares de champs devenus rouges après l'utilisation de glyphosate. Elle ordonne des tests sur 47 habitants qui révèlent qu'un adulte à 35 fois la dose de pesticides acceptée dans ses urines. Paulette Deschamps publie alors un arrêté interdisant l'utilisation de ces produits chimiques à moins de 150 m autour des habitations et des entreprises de la commune.

Une mesure illégale

Une mesure illégale retoquée par la préfecture : la maire a désormais deux mois pour le retirer, ce qu'elle refuse de faire. De leur côté, les agriculteurs sont en colère et assurent que les règles ont été respectées. Le gouvernement envisage de mettre en place des zones non traitées dans certaines communes pour éviter d'exposer les riverains aux pesticides.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne