Monsanto : des individus fichés portent plainte

FRANCE 2

Plusieurs des victimes du groupe Monsanto, qui avait fiché et classé des dizaines de scientifiques, politiques ou journalistes via un cabinet de lobbying, ont décidé de porter plainte contre le géant américain.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Dans les fichiers, plus de 200 noms : des scientifiques, des responsables politiques, des journalistes, dont certains ont déjà annoncé qu'ils allaient porter plainte. Dans la base de données secrète à destination de Monsanto, Karine Jacquemart, responsable associative, est référencée comme forte opposante au glyphosate, l'herbicide phare du géant américain. "Même quand on est Monsanto, ou un lobby de Monsanto, on n'est pas au-dessus des lois", explique-t-elle.

Bayer assure ne pas avoir eu connaissance de ces fichiers

La Ligue contre le cancer, le journal Le Parisien, Radio France, dont plusieurs salariés figurent dans ce fichier, ont annoncé vouloir ouvrir une procédure pour fichage illégal. Des responsables politiques envisagent aussi une plainte collective. Le parquet de Paris vient d'annoncer l'ouverture d'une enquête judiciaire. De son côté, Bayer, nouveau propriétaire de Monsanto, a déclaré ne pas avoir eu connaissance des fichiers jusqu'à leur révélation, jeudi 9 mai.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne